AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Les téléphones en mauvais état aident aux rencontres inattendues - ft. Mizuki Kasukabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Yume Kojiki

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 09/05/2017

Sam 27 Jan - 21:54

Yume pressait le pas, son sac avec ses affaires de femmes sur son épaule droite dont elle serrait fermement la lanière, et l'autre main tenait un sac plastique avec à l'intérieur son téléphone. Voilà une journée qu'elle avait passé sans son portable, et ça l'embêtait. Elle devait toujours l'avoir sur elle, ne serait-ce que pour les imprévus, que ce soit dû au travail ou personnel. Et ne pas pouvoir être prévenue, voilà ce qui était le pire. Elle ne s'imaginait pas ne pas répondre à un appel important - ou même sans importance - et devoir expliquer que son téléphone était mort.
Son début de semaine avait été catastrophique. Le lundi, elle avait oublié les copies de tests chez elle, sur son bureau, bien rangées. Le mardi, elle avait été retenu par un de ses élèves et n'a pas pu manger de la journée, ayant raté le repas du midi. Elle s'était contentée d'un café et de biscuits. Et le mercredi, elle avait fait tomber son téléphone la fois de trop et dans ce qu'il ne fallait pas : l'eau savonneuse d'une vaisselle. Elle l'avait de suite sorti et mis dans un sachet de grains de riz pour qu'ils absorbent l'eau, mais cela n'avait pas suffi apparemment. Elle devait en changer, et elle espérait ne pas devoir intégrer à nouveau tous ses contacts et changer de numéro de téléphone. Elle avait, heureusement, noté tous les numéros de ses contacts dans un carnet, mais fallait-il encore qu'elle le retrouve. Il devrait être dans son bureau...

Elle entra dans le centre commercial, où un collègue lui avait conseillé cette boutique de téléphones. Elle ne savait pas s'ils réparaient ou non, mais elle devait tenter sa chance. Dans le pire des cas, elle en prendrait un neuf.
Elle marcha dans l'allée marchande, cherchant l'enseigne de la boutique. Elle fit le tour du centre commercial, mais elle était bien perdue. Voilà qui s'ajoutait à la liste de la semaine catastrophique. Jeudi : perdue dans un centre commercial. Elle arrêta un citoyen pour demander son chemin, et il le lui indiqua, l'air agacé. Elle s'excusa platement en n'oubliant pas de le remercier, et marcha rapidement jusqu'à la destination. Lorsqu'elle vit l'enseigne, elle la reconnut de suite. Elle l'avait déjà vue deux fois. Elle leva les yeux au ciel. Décidément...

Elle entra alors dans la boutique, et alla jusqu'au comptoir, entendant patiemment son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mizuki Kasukabe

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 21/03/2017

Mar 20 Mar - 22:04

Ce jour-là devait être un jour comme les autres. Tout était pas rose avec Sakuya mais ça, c’est habituel. En ce qui concerne l’école… Comme d’habitude j’y suis pas allé. Je devais travailler et entre travail et cours, le choix est vite fait pour moi.

Donc ce jour-là je suis dans le centre commercial d’Okayama, dans l’une des boutiques de téléphone. Je suis habillé de l’uniforme des employés de la boutique, facilement reconnaissable parmi les autres clients.

Comme toujours, il y a un certain nombre de clients. Certains voulant un nouveau téléphone, d’autres voulant des accessoires, ou alors faire réparer leur téléphone ou parfois encore d’autres choses. C’est mon rôle de les guider dans leurs demandes et de faire en sorte qu’ils repartent satisfaits de la boutique.

Un client après un autre, je fais mon travail de la façon dont mon manager m’a apprit, et avec le sourire en plus. Derrière le comptoir, j’encaisse l’argent d’un client puis met son nouveau téléphone dans un sachet pour le lui tendre et lui souhaiter bonne journée. Le client suivant demande juste où se trouve le rayon des chargeurs que je lui indique avec politesse. Et enfin…

En voyant mon client suivant, ou plutôt ma cliente, je perds mon sourire. Oh non. Je savais que ça risquait d’arriver mais j’espérais que non. Je cherche des yeux un autre collègue qui puisse prendre ma suite mais tous sont occupés ailleurs. Il faut que je l’affronte. Le professeur Kojiki.

« B-bonjour prof… Mada… Professeur… ? »

Je sais pas vraiment comment l’appeler. On est pas à l’école alors je devrait pas l’appeler « professeur » mais ça reste un professeur malgré tout alors je peux pas l’appeler « madame » … On m’a jamais dit ce que je devais faire dans un cas comme ça. Je baisse les yeux un instant, ennuyé, puis reporte mon regard sur elle.

« Que puis-je faire pour vous ? »

J’ai repris mon sourire. On m’a dit que je dois sourire en toutes circonstances. Mais je me force et je pense que mon sourire doit être crispé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les téléphones en mauvais état aident aux rencontres inattendues - ft. Mizuki Kasukabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Alerte!Reponse aux magouilleurs et mauvais perdants...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yakô Gakuen :: Okayama :: Centre Commercial-